Dis-moi dix mots

dimanche 13 mars 2016
par  CPE GSU

Dans le cadre de la semaine de la langue française du 12 au 20 mars 2016, voici les réalisations des élèves pour illustrer les dix mots de cette année (« chafouin », « fada », « poudrerie  », « dépanneur  », « lumerotte  », « dracher  », « ristrette  », « vigousse  », « tap-tap » et « champagné  »).

Plus d’informations sur ces dix mots en cliquant sur le lien suivant :
http://www.dismoidixmots.culture.fr/ressources/la-thematique-et-les-dix-mots

Et ci-dessous des textes d’élèves comportant les 10 mots de cette édition.

Un chafouin fada prend son tap-tap pour aller chez le dépanneur mais il drache. Il revient chez lui et se console avec un ristrette. Il est vigousse et devient heureux. Il invite alors son vieil ami, un champagné pour dîner avec lui. Il y a beaucoup de poudrerie et son ami ne peut donc pas venir. La nuit, il allume une lumerotte.
Adam 5°02

Ce matin, je voulais aller chez le dépanneur pour faire quelques courses mais il drachait beaucoup. Alors je décide de prendre une ristrette. J’invite mon ami, un champagné accompagné de son frère chafouin. On parle alors de son nouveau tap-tap qui avait été conduit par un malheureux chauffeur fada. Après quelques heures, la neige tombe et il y a de la poudrerie. Ma vigousse femme fait son apparition et nous décidons tout ensemble de faire des lumerottes.
Rita 5°02

Le tap-tap arriva chez le dépanneur, le vendeur était le frère d’un Champagné et il avait l’air chafouin. Le conducteur de ce tap- tap était fada et lorsqu’il repartit il ne vit même pas qu’il y avait de la poudrerie. Puis il se mit à dracher. Du coup, il ne voyait rien sauf une petite lumerotte. Heureusement qu’il avait bu un ristrette, il était plus vigousse.
Jihane 5°02

Hier, il drachait et peu après, il y avait de la poudrerie. J’ai vu un champagné en train de boire son ristrette en traversant la route quand tout à coup il s’est fait renverser par un chafouin conduisant un tap-tap. Heureusement pour lui, un fada vigousse sortant d’un dépanneur lâcha son panier rempli de lumerottes et le secourut.
Nour 5°02

Ce matin, je vis un champagné boire son ristrette alors qu’il drachait. Il observait un chafouin vigousse qui se dirigeait vers une lumerotte alors qu’il y avait de la poudrerie. Il croyait que c’était un tap-tap ou un dépanneur, il était vraiment fada  !
Sofia 5°02

Le chat Lucifer est très chafouin et un peu fada. Chaque jour, il part chez le dépanneur pour acheter un Redbull pour battre Olaf, quelqu’un de très vigousse. La bagarre s’arrête lorsqu’il commence à dracher. Hier, ils ont fait la paix en prenant un ristrette. Puis un tap tap les a emmenés à Haïti. Là-bas, il y avait tout sauf une lumerotte. Ce sont maintenant des champagnés.
Abdallah B, Idriss E. 6°02

Ce soir, il drache et je dois aller faire mes courses. Pour ne pas me mouiller, je décide alors de prendre un tap-tap. Comme je suis une champagnée, le chauffeur est très aimable et prudent. En plus, il fait très attention à la poudrerie.
Enfin arrivée, je dois être vigilante car le vendeur est chafouin et un peu fada. Finalement, il ne reste plus de ristrettes, donc je vais chez le dépanneur qui est très vigousse. Mais il s’éclaire avec une lumerotte.
Fadila A., Inès B., Soraya C. 6°02

Il était une fois des garçons chafouins et un peu fadas qui se croyaient vigousses… Ils eurent l’idée d’aller dans la poudrerie pour trouver la poudre maléfique. Il prirent un tap-tap et demandèrent leur chemin à un champagné. Malheureusement, il se mit à dracher. Ils entrèrent alors dans le dépanneur éclairé seulement par une lumerotte. Un homme sortit alors de l’ombre et leur demanda : « Voulez-vous un ristrette  ? »
Kamal T., Adam M. 6°01

A la montagne, sur le bord d’une piste de ski, des triplés faisaient un bonhomme de neige. Ils avaient besoin d’une carotte, ils allèrent donc chez le dépanneur. Mais le plus fada fit une roulade et glissa dans la poudrerie. Ses frères le suivirent et s’arrêtèrent devant leur tap-tap. Le plus vigousse des trois le renversa subitement. Il n’était pas chafouin contrairement à son frère, un champagné.
Emmy M., Amine H. 6°01

Dans la ville de Pougissa, un chafouin se baladait à côté de son tap-tap quand il aperçut au loin une lumerotte. Il s’approcha et sentit l’odeur du café. Il demanda alors à un gros vigousse s’il pouvait avoir le ristrette qu’il était en train de préparer. L’homme le frappa en le traitant de fada. Comme il allait chercher des pansements chez le dépanneur, il commença à dracher. En sortant, il croisa un champagné qui lui proposa des affaires …Mais voilà qu’il glissa dans la poudrerie et se fit très mal !!!
Ceci est l’histoire d’un chafouin qui se mêle de tout et de rien !!!
Hiba M., Jade O. 6°01

Un matin, en pleine poudrerie, ma sœur très chafouine avait réussi à négocier le transport en tap-tap gratuit pour aller chez le dépanneur.
Puis, un homme un peu fada vint sonner à la porte. Quand je lui ouvris, il me tendit un ristrette bien chaud. Derrière lui se tenait un homme vigousse. Je les remerciais, ils partirent. La nuit tombait, il commença à dracher. J’allumai alors une lumerotte. Ma sœur rentra avec Angelina Joly, la champagnée. Très surprise, je lui demandai pourquoi elle était là… Elle me répondit très naturellement qu’elle l’avait trouvée dans la rue… Eh oui, ma sœur est un peu fada
Sara L., Taha M. 6°02

Dans un tap-tap, plusieurs personnes allaient chez le dépanneur. Tout à coup, Monsieur Pollande, un grand champagné, dit : « Pourriez-vous arrêter de toucher mes pieds, je suis un peu gêné… »
Madame Ursuline, un peu fada, lui répondit : « Eh, combien tu les as achetées, ces chaussures ?? »
Monsieur Pollande appela la sécurité : « Pourriez-vous me débarrasser de cette dame ? je voudrais boire mon ristrette tranquillement !!!.
Le tap-tap tomba en panne en pleine forêt. Un homme très chafouin s’approcha du véhicule et dit : « Vous voilà sur mon territoire ! »
Un homme très vigousse lui demanda :
« Qui êtes-vous ? »
« Je suis le duc Ratatouille et je vis dans un château près d’ici.. »
« Pourrions-nous passer la nuit chez vous ? »
« Mais venez donc !!! »
Le château n’était éclairé que par une lumerotte. Tout à coup, il se mit à dracher
Syrine S, Selma H. 6°

Il était une fois un renard très chafouin mais c’était un champagné. Un jour, il alla chez le dépanneur pour acheter un piège pour le petit chaperon rouge. Mais il drachait très fort … Il attendit un peu et alla chez le petit chaperon rouge. La maison était éclairée par une lumerotte. La porte était bloquée par la poudrerie. Un peu fada, le petit chaperon rouge le fit entrer et lui offrit un ristrette. Mais lorsque le tap-tap passa, le renard fit distrait et le petit chaperon rouge, assez vigousse assomma le renard …
Zineb M., Abdenour E. 6°02

Dans la ville de Berlin, il drache  ! Deux champagnés vigousses ayant bu un peu trop de ristrettes bavardent :
- « Et si l’on attaquait un dépanneur  ?
- « Ah t’es vraiment chafouin, toi !!! »
- « Non, je suis juste un peu fada  ! »
Ils entrent alors chez le dépanneur. Il n’y a qu’une lumerotte pour éclairer le magasin.
- « Oh regarde, il y a des gardes !!! »
- « Allez, on s’en va !!! »
Ils s’enfuient dans leur tap-tap sous la poudrerie.
Lina F., Yasmine B. 6°01