Cérémonie du souvenir du 11 Novembre 2017

samedi 11 novembre 2017
par  CPE GSU

Samedi 11 novembre 2017 s’est déroulée au Cimetière Européen de Kénitra la Cérémonie du souvenir commémorant l’Armistice de 1918.

Cette cérémonie était présidée par Madame Florence CAUSSE-TISSIER, Consule générale de France à Rabat, en présence d’une délégation officielle comptant des représentants des autorités locales civiles et militaires, du corps consulaire accrédité à Rabat, de la Communauté française résidant dans la région, ainsi que de nombreux invités dont des retraités de l’armée française.

Des élèves du GSU "Honoré de Balzac" ont lu les textes ci-dessous avant le dépôt de gerbes de fleurs au pied de la stèle commémorative des soldats morts pour la France, geste symbolique accompagné de la sonnerie aux morts.

.

Groupement de textes : la vie dans les tranchées

1915

Voilà près d’un mois que je ne me suis ni déshabillé, ni déchaussé ; je me suis lavé deux fois : dans une fontaine, et dans un ruisseau près d’un cheval mort ; je n’ai jamais approché un matelas ; j’ai passé toutes mes nuits sur la terre. On dort un quart d’heure de temps en temps. On dort debout, à genoux, assis, accroupis et même couché. On dort le jour ou la nuit, à midi ou le soir. On dort sur les chemins, dans les taillis, dans les tranchées, dans les arbres, dans la boue. On dort même sous la fusillade. Le silence seul réveille.

André Fribourg


6 septembre 1916

Mercredi soir,

Ma chère mère,

Je t’envoie quelques lignes de tranchées où nous sommes depuis dimanche soir. De la boue jusqu’à la ceinture, bombardement continuel, toutes les tranchées s’effondrent et c’est intenable, nous montons ce soir en 1ère ligne mais je ne sais pas comment cela va se passer, c’est épouvantable. Nous avons déjà des tués et des blessés et nous avons encore deux jours à y rester. Je donnerais cher pour être loin d’ici. Enfin espérons quand même. Adieu et une foule de baisers de ton fils qui te chérit.

Gaston Biron


Lettre 155, extrait de Lettres à Lou, de Guillaume Appolinaire

Je donne à mon espoir mes yeux, ces pierreries
Je donne à mon espoir mes mains, palmes de victoire
Je donne à mon espoir mes pieds, chars de triomphe
Je donne à mon espoir mes narines qu’embaument les fleurs de la mi-mai
Je donne à mon espoir mon cœur en ex-voto
Je donne à mon espoir tout l’avenir qui tremble comme une petite lueur au loin dans la forêt


Agenda

<<

2018

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois